-Aimer la photographie, pourquoi ?

Qu’on soit photographe amateur ou professionnel, qu’on apprenne la photographie au stade débutant ou plus confirmé, il y a une chose qui nous unit tous : l’amour de la photographie (ô c’est beau !). Sans rire, une fois qu’on a mis le doigt dans l’engrenage de la photographie, elle nous emporte irrémédiablement et fait partie de notre vie quotidienne, consciemment ou non. Mais pourquoi tant aimer la photographie ? C’est une question qu’on aborde pas si souvent que ça, parce qu’on préfère rester absorber par la pratique de la photographie. Mais arrêtons-nous un peu pour philosopher au coin du feu (vu les températures extérieures, on peut bien se poser un peu et réfléchir sur notre pratique de la photographie, non 😉 ?) sur le pourquoi d’aimer la photographie.


-Aimer la photographie pour immortaliser des moments importants de notre vie
Cette première raison est au final assez triviale. Tous les moments de notre vie sont importants, mais ça on ne s’en rend pas souvent compte sur l’instant et c’est le fait de photographier, de documenter notre vie et celle de nos proches qui, des années après, nous permet de nous replonger dans des périodes qu’on a pu oublier car oui, on a beau dire qu’on a une bonne mémoire toussa toussa, c’est faux ! La photographie reste à mon avis la seule mémoire valable (et partageable) ;).

Quoi de mieux que la photographie pour figer des instants de nos vies ? J’entends au loin la vidéo, mais je suis naturellement plus attirée par la photographie et son instant figé, une image dont on peut décortiquer tous les détails. C’est une préférence que j’ai aussi pu utilisé dans la photographie de sport. Une vidéo ne vous montrera pas forcément tous les détails, les attitudes et instants importants que vous pouvez immortaliser pendant une action avec votre appareil photo. C’est comme si l’appareil photo voyait dans une autre dimension et nous permet de retranscrire des choses qu’on ne verra pas sur une vidéo !



-La photographie est accessible à tous
C’est surtout l’avènement de l’ère du numérique qui a rendu possible l’accession à la photographie. Qu’on ait un budget conséquent ou non, on peut maintenant facilement s’acheter un appareil photo, que ce soit un compact, un bridge, un hybride ou un réflex, et même un simple téléphone portable peut vous faire entrer dans le monde de la photographie et aimer la photographie. Personne ne vous dira que vous n’avez pas le droit de faire de la photographie, qui que vous soyez, vous êtes le seul maître de votre relation à la photographie. Cette passion, devenue de plus en plus accessible aux amateurs, fait parfois (souvent) grincer les dents des professionnels mais je vois plutôt ça comme un avantage qui nous en amène au troisième point 🙂 !



 
-La photographie pousse au partage avec les autres
Je suis d’un naturel extra-timide, réservé… Pour tous vous dire, c’est à peine si mes collègues savent que j’ai un appareil photo… Pour autant, la photographie m’a poussée à dépasser cette timidité en partageant mes photos. Aime rla photographie m’a poussée à m’ouvrir aux autres sans le savoir ni m’en apercevoir. il ne faut pas avoir honte de ses photos ! Moi aussi j’avais honte de mes premières photos, mais la photographie nous pousse à partager nos photos pour montrer les instants passés. Aimer la photographie m’a fait ouvrir ce site pour qu’on puisse s’y réunir, créer cette communauté photo où on peut avoir des retours sur ses photos et s’améliorer. Je partage également mes photos sur ma page facebook. Et malgré qu’on soit toujours seul derrière le viseur de l’objectif, on retrouve toujours d’autres personnes passionnées pour discuter de ses photos et c’est ce paradoxe que j’aime en photographie !


-La photographie n’est pas une compétition


Ne mentons pas, on a tous le réflexe de comparer nos photos a celles d’autres photographes, surtout avec l’ère numérique du partage sur les réseaux sociaux ou on se retrouve submergé d’images. Mais surtout, c’est l’organisation des réseaux sociaux qui vont faire que la compétition se ressent. La « beauté » d’une photographie se mesure alors en nombre de j’aime sur Facebook (exemple). Quand on découvre un photographe, la première chose sur laquelle on se rue est la page de ce photographe pour connaitre son nombre de fans et donc mesurer sa popularité.

-Non, la photo n’est pas une compétition !
La ou la compétition devient vicieuse, c’est que certaines photographes veulent a tout prix avoir le plus de fans et perdent alors la photographie de vue. C’est d’ailleurs encore plus important au niveau de photographes amateurs qui pratiquent la photographie seulement pour le plaisir.
Pour moi, ce n’est pas ça la photographie. La photographie n’est pas la pour déterminer qui est meilleur photographe que l’autre. La photographie, c’est raconter une histoire, l’histoire qu’on est le ou la seule, nous photographe, à raconter. Photographier, c’est dévoiler sa vision du monde, se dévoiler avec transparence, être honnête, totalement honnête. Il n’y a plus de meilleur ou de moins bon.